Avoir un beau site internet, des cartes de visite, un compte sur Facebook, Instagram, Linkedin, tout ça, c’est chouette. Mais quand t’es freelance, y’a un truc qui te noue le bide dès le matin : comment trouver des clients B2B gratuitement ?

Ouais, t’as pas envie de payer un apporteur d’affaires ou de dépenser des fortunes en pub.

 

Et ça tombe bien, je t’explique la marche à suivre, c’est parti !

 

 

 

Trouver des clients grâce au réseau

Ton entourage

Quand on débute en freelance, on se sent un peu seul au monde.

Ton entreprise, c’est une île déserte, et les bateaux (tes clients) passent au loin.

Enfin, plutôt au loiiiiiiiin.

Autour de toi, rien à se mettre sous la dent.

Et pourtant…

 

Si t’es bien attentif, tu remarqueras qu’il y a une petite barque échouée sur la plage.

Une mini barquette de rien du tout.

Avec un peu de courage et de persévérance, tu vas pouvoir la mettre à l’eau et activer tes mimines sur les rames pour aller jusqu’à ce petit bateau de pêcheur à l’horizon.

Et de là, il te suffira d’être assez sympa avec le capitaine pour qu’il t’amène jusqu’à un yacht flambant neuf.

 

La pêche aux clients B2B

Et oui, quand on débute, il faut voir petit et d’abord cibler ton entourage (oui, en vrai, je suis pas là pour te parler bateau, reste concentré un peu !).

Sauf si t’es un ermite, tu as forcément des gens autour de toi. Et ces gens peuvent être de potentiels clients, ou alors connaître des gens qui auront besoin de tes services.

Mais si, regarde bien.

  • Ton cousin Fabien, le mécano.
  • La nounou de ton fiston.
  • Ton prof de yoga.
  • Le voisin de ta mamie.

Des gens, tu en côtoies plein.

 

 

Et le plus beau dans l’histoire, c’est que c’est ARCHI FACILE d’amener la conversation sur ton activité.

Tu sais quel est le premier sujet de conversation préféré des français ?

Ouaip. C’est la météo.

Bon, si t’arrives à placer ta super offre entre « On ne sait plus comment s’habiller » et « mais qu’il fait chaud ! », j’avoue, t’es balèze.

 

Mais le 2ème sujet de conversation préféré, c’est quoi ?

BINGO !

« Et le boulot, ça va ? »

« Tu fais quoi dans la vie, toi ? »

Oui, les gens aiment parler de taf.

En tout cas, c’est le sujet « facile » quand on sait pas quoi dire.

Et c’est parfait, parce que pour le coup, toi, TU SAIS QUOI DIRE !

 

Alors prépare ton joli petit pitch et vas-y gaiement !

 

 

Plus de gens entendront parler de ton offre et plus il y a de chances qu’ils connaissent le fils de la tante du voisin du copain de sa sœur qui a justement besoin de ça…

 

 

 

Le networking

Ça, c’est la deuxième étape pour trouver des clients gratuitement.

Des groupes de réseautage, il en existe tout plein.

Tu as certainement déjà entendu des noms circuler.

 

Bref, il y en a à la pelle et pour tous les goûts.

Ils vont te permettre, selon leurs spécialités, de rencontrer d’autres entrepreneurs qui peuvent te recommander, de participer à des événements thématiques, etc.

 

Et puis surtout, le gros avantage que je vois à ses groupes, c’est qu’ils vont te permettre de travailler ton pitch.

Et tu pourras voir en temps réel ce qui fonctionne, ce qui ne marche pas du tout, et ajuster jusqu’à trouver l’angle parfait.

 

Alors attention, certains d’entre eux demandent une (parfois grosse) participation financière (genre le BNI, tu dois vendre un demi-rein pour y accéder) mais tu peux aussi participer à la réunion de présentation des invités, qui est gratuite, à toi de briller !

 

 

Les groupes Facebook

Autant je suis pas toujours très fan de Facebook, autant j’avoue que les groupes peuvent être géniaux.

Bon, pas tous hein…

Par exemple, le Comité de sauvegarde et de préservation des roux dans le paysage urbain

Et ça leur (Si, si, ça existe vraiment !), je ne suis pas sûre qu’il t’apporte énormément pour ton business.

 

Mais si tu connais bien ta cible, tu connais aussi ses centres d’intérêt, ses problématiques etc.

Et il y a fort à parier qu’il existe des groupes dans ces thématiques-là !

Alors fonce dessus, inscris-toi.

Après, il va falloir faire quelques efforts, les clients ne vont pas tomber tout cuits dans ta bouche à cette étape (d’ailleurs, ça serait passablement dégueu, non ? 😳)

 

Non, il va falloir PAR-TI-CI-PER.

Commenter les publications des autres, apporter des réponses à leurs interrogations, apporter de la valeur dans tes publications.

 

Donner pour recevoir.

 

C’est comme ça que ça marche. Et ça leur permet de goûter un petit échantillon de ton expertise, donc forcément, ça donne envie de bosser avec toi.

Et d’ailleurs, ça nous amène tout droit à la 2ème façon de trouver des clients gratuitement, (que cet article est bien construit !).

 

 

 

 

Trouver des clients grâce à la création de contenu

Et ça a même un nom, ça s’appelle l’inbound marketing.

 

 

L’inbound marketing, c’est quoi ce truc ?

Si je te dis : démarchage téléphonique, flyer dans les boîtes aux lettres et compagnie, ça te parle ?

Ben ça, c’est ce qu’on appelle l’outbound marketing.

Autrement dit : le fait de solliciter des gens qui n’ont rien demandé pour qu’ils achètent ton produit ou ton service.

Toi, ça te plaît quand tu reçois 20 coups de fil par jour pour te faire acheter des panneaux solaires ou pour isoler ta maison ?

Bah tes futurs clients non plus.

On est arrivés à un moment de saturation totale face à ça.

Maintenant, ce que les gens veulent, c’est rester MAÎTRES de leurs décision, de leur parcours de réflexion.

 

71% des acheteurs B2B commencent par une recherche générique (Source : Think Google 2014)

Maintenant, ils veulent aller chercher les infos tout seuls comme des grands, auprès des personnes qui les inspirent.

Guess what ? Le but du jeu est de devenir l’une de ses personnes-là.

 

C’est ce que permet l’inbound marketing, qui n’est autre qu’une stratégie marketing reposant sur la création de contenu.

Et du contenu, tu peux en créer sur tout plein de supports :

  • Les réseaux sociaux (je t’ai parlé de Facebook tout à l’heure mais LE réseau parfait pour trouver des clients gratuitement en B2B, ça reste LinkedIn)
  • Ton blog
  • Ta newsletter

 

Mais il ne suffit pas juste d’aligner des mots les uns à la suite des autres pour attirer des clients, ça serait trop simple.

Ton contenu doit apporter une vraie valeur, être pertinent pour ta cible, contenir des appels à l’action concrets et, en ce qui concerne les articles de blog, être optimisés SEO.

Parce que si tu veux que tes futurs clients te trouvent facilement en tapant leurs requêtes Google, bah faut leur mâcher un peu le boulot.

 

L’inbound marketing coûte 62 % de moins par prospect que l’outbound marketing (The Smarketers, 2019). Ça, ça veut dire que c’est extrêmement rentable quand c’est bien fait.

Du bon contenu, ça ressemble à quoi ?

Chaque support a ses spécificités évidemment, mais on peut retrouver des caractéristiques universelles.

 

L’accroche

Que ce soit l’objet d’un mail, le titre d’un article de blog ou la première phrase d’une publication LinkedIn, le but est d’interpeller ton futur lecteur.

De nos jours, on est abreuvés de contenus, alors il faut te montrer convainquant dès la première seconde, si tu veux qu’ils lisent la suite.

Pour ça, il existe une équation très claire et pertinente et géniale (oui, parce que c’est moi qui l’ai inventée donc forcément…)

 

Curiosité + Mystère + Intérêt = Un prospect qualifié

 

Oui, bon, c’est pas vraiment une équation mais j’ai jamais été très fortiche en maths…

 

 

Un développement structuré

Oui, tu dois être clair et compréhensible, et pour ça, il faut :

  1. Écrire comme tu parles et pas chercher à employer des mots à 15 syllabes pour te montrer plus intelligents que tu ne l’es, ta cible a besoin de se sentir proche de toi pour être en confiance et ouvrir son porte-monnaie.
  2. Aérer ton texte, histoire que ton lecteur ne se tape pas une crise d’angoisse parce qu’il ne peut plus respirer.
  3. Savoir placer des appels à l’action pour guider ton prospect vers la suite.

 

 

Voilà quelques pistes pour démarrer et faire de toi le King de ton domaine.

Si LinkedIn t’effraie mais que tu sens que tu as tout intérêt à y aller, commence donc par télécharger mon Guide de séduction pour atteindre les bons clients sur LinkedIn.